Ancrer les imaginaires dans les pratiques féministes

mercredi 21 août

18h00

Tarifs

Entrée valable pour les 2 rencontres de la soirée d'ouverture à 16h00 et à 18h00 : 8€ plein tarif, 6€ tarif réduit (adhérents, étudiants, demandeurs d’emploi, personnes percevant les minima sociaux)

Dialogue entre la politologue Verónica Gago et la philosophe Émilie Hache

Comment s’extraire des mythologies qui ont enfermé les êtres dans des logiques productivistes, les femmes en particulier, assignées au travail de (re)production nécessaire à la construction d’un monde qui les subalternise ? En retraçant notre généalogie culturelle, Émilie Hache met au jour la façon dont les mythes de la génération ont été supplantés par des récits religieux, intellectuels, économiques dévalorisant le féminin et sa puissance générative et se conjuguant avec l’exploitation du monde vivant. Reconsidérant les cultures matrilinéaires, elle nous invite à expérimenter d’autres façons d’habiter, à forger de nouvelles parentés, à nous régénérer. C’est depuis le point de vue des femmes et des corps dissidents, de leurs pratiques des luttes et de la grève, que Verónica Gago, figure majeure du féminisme latino-américain, construit une pensée libératrice. Elle révèle les liens organiques entre l’accumulation capitaliste et la violence systémique patriarcale et propose un réel changement de paradigme inclusif, international et radical à partir des pratiques féministes.

Modératrice : Julie Clarini, rédactrice en chef du service Idées du Nouvel Obs 
Interprète : Didier Porchet