Edito 2024

  • Déplacer les imaginaires

    Dans une période qui invite peu à l’optimisme, La manufacture d’idées entend plus que jamais affirmer ce qu’elle est : un lieu de rencontres, de réflexion, d’imagination, d’audace, d’idées neuves, de débats fertiles, d’ouverture au monde.

    Nous vous donnons donc rendez-vous cet été pour une nouvelle édition, consacrée aux déplacements. À l’heure où l’urgence écologique nous enjoint à repenser collectivement nos manières d’habiter la Terre et de vivre-ensemble, il s’agira de poursuivre notre réflexion sur les mutations qui s’imposent à nos sociétés, mais aussi d’opérer des déplacements ou des décentrements de pensée.

    Nous solliciterons ainsi d’autres imaginaires, d’autres formes de vie, d’autres visions du monde, comme celle du chaman et porte-parole des Yanomami (l’un des plus importants peuples amérindiens d’Amazonie encore existants), Davi Kopenawa. Sa parole nous accompagnera durant cette édition, à travers l’extraordinaire film La Chute du ciel que nous vous proposerons en avant-première, ou lors d’une rencontre consacrée aux anthropologies inversées : « Je voudrais que les Blancs cessent de penser que notre forêt est morte et posée là sans raison. Je voudrais leur faire écouter la voix des xapiri (les esprits de la forêt) qui y jouent sans relâche en dansant sur leurs miroirs resplendissants.  Ainsi, peut-être voudront-ils la défendre avec nous ? Je voudrais aussi que leurs fils et leurs filles fassent amitié avec les nôtres afin de ne pas grandir dans l’ignorance. »

    En cherchant à déplacer les cadres hérités de la modernité, du capitalisme et du patriarcat, nous nous demanderons pourquoi les sociétés industrielles, extractivistes et productivistes, ne se soucient pas de la reproduction de leurs conditions d’existence, et quel a été le rôle des rapports de genre dans cette histoire ?  Nous interrogerons également certains impensés de l’écologie, comme les interactions entre l’histoire coloniale et les problématiques environnementales dans les territoires d’Outre-Mer, ou bien encore les expérimentations queers et écoféministes, où se pensent par la marge de nouveaux rapports au vivant.

    Il sera bien entendu question de déplacements physiques, de récits d’exil, de nomadisme, de migrations : nous suivrons le retour d’œuvres d’art pillées pendant l’ère coloniale (depuis Paris jusqu’à leur terre d’origine) et verrons les résonances entre ce trajet et les imaginaires des diasporas africaines. Nous évoquerons aussi les mobilisations citoyennes en Sicile pour identifier des personnes migrantes retrouvées mortes après leur traversée de la Méditerranée et la portée transformatrice de cet acte d’hospitalité, par-delà la mort.

    Autant de lignes d’engagement dans un moment politique où nous retenons notre souffle, mais qui nous empêche aussi de respirer. Ce sentiment d’asphyxie, la politiste et activiste argentine Verónica Gago le vit depuis l’élection de Javier Milei, elle qui analyse la brutalité du néolibéralisme et propose une praxis politique provenant des nouvelles luttes féministes en Amérique latine.

    En sa présence, nous vous proposerons un foyer de sens pour imaginer d’autres possibles, des possibles émancipateurs, féministes, antiracistes, multispécifiques, afin de continuer à vivre dans un monde habitable et, comme nous y encourage l’écrivain et philosophe Tristan Garcia, « laisser être et rendre puissant ».

    Emmanuel Favre,
    Directeur du festival

  • Edition 2024

    Le Programme

    Retrouvez le programme complet et la présentation des invité·e·s de la 13ème manufacture d’idées, dont la politologue argentine Vérónica Gago, les philosophes Émilie Hache et Yala Kisukidi, les écrivains Tristan Garcia et Felwine Sarr, la cinéaste Mati Diop, les artistes Mamu Tshi et Johann Le Guillerm

    Du 21 au 25 août 2024, plus de 20 rencontres, films, spectacles ou performances.

  • Billetterie

    Achetez vos places

    La billetterie ouvrira le 11 juillet à 14h00 pour les adhérents et le 19 juillet pour les non-adhérents.

  • Informations pratiques

    Covoiturage

    Pour faciliter votre venue au festival, nous vous proposons d’utiliser le covoiturage.

    Rien de plus simple, vous proposez une place ou vous cherchez une place, vous indiquez comment vous joindre, votre localisation et, hop, c’est parti !

    Soyons tous responsables et partageons nos trajets pour venir au festival cette année.

  • Devenez bénévole

    Participez à la réussite du festival

    La Manufacture d’idées ne serait pas ce qu’elle est sans ses bénévoles ! Si vous souhaitez rejoindre l’équipe, découvrir la description des missions bénévoles, connaitre la marche à suivre pour vous inscrire… Consultez toutes nos informations.

  • Adhésion

    Soutenez le festival

    Vos adhésions et vos dons représentent une source de financement indispensable pour assurer le plus sereinement possible la préparation et le fonctionnement du festival et pour mener différents projets durant l’année (développement éditorial et publications, cycles de rencontres, actions en éducation artistique et culturelle).
    Vous pouvez adhérer en ligne (paiement sécurisé, sans frais supplémentaires) ou par courrier. Dans les deux cas, vous recevrez un justificatif d’adhésion. En vous remerciant toutes et tous pour votre soutien.

  • Parution

    Livre coédité par La manufacture d’idées

     

    La manufacture d’idées a le plaisir de vous informer de sa première publication, issue des interventions de Donna Haraway l’année dernière. Ce nouveau format vise à prolonger et à faire vivre le festival autrement. La manufacture d’idées entend ainsi poursuivre son travail de diffusion et d’éditorialisation des sciences humaines et des pensées contemporaines les plus éclairantes.