jeudi 24 août 2023 - 09h15

Dialogue entre la sociologue des sciences de l’environnement Christelle Gramaglia et la sociologue Benedikte Zitouni

En 1988, Donna Haraway publiait l’article « Savoirs situés : la question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle » dans lequel elle proposait une nouvelle définition de l’objectivité scientifique. Les chances de produire un savoir objectif passaient selon elle par une prise de conscience des chercheurs sur leur position et sur les limites de leur vision. Quelle est l’actualité des savoirs situés ? En quoi cette proposition déplace-t-elle les frontières du savoir et du pouvoir et renouvelle-t-elle la pensée critique ? Quel est l’apport des études décoloniales, (éco)féministes ou environnementales ? Pour Benedikte Zitouni, produire des savoirs situés consiste à se transformer au contact d’un problème et d’un territoire explorés, à faire des pas-de-côté, jusqu’à trouver une prise spéculative pour raconter les faits observés. Ad minima, cette prise doit lui permettre de produire un récit qui ne reconduise pas la situation d’impuissance et de désespoir généralisé. Elle partagera son point de vue sur cet art des pas-de-côté avec Christelle Gramaglia, qui a mené une série d’enquêtes sur les expériences quotidiennes de personnes vivant à proximité d’usines polluantes (dans le golfe de Fos, en Espagne, au Portugal) et sur les manières dont des expérimentations participatives et citoyennes peuvent permettre d’appréhender les risques sanitaires et environnementaux de façon plus attentionnée et précautionneuse.

Modératrice : Claire Mayot, journaliste à 28mn (Arte)

12ème édition - 2023
12ème édition - 2023
24 août 2023 - Dialogue entre la sociologue Christelle Gramaglia et la sociologue Benedikte Zitouni
Loading
/