A lire

La guerre contre les virus n’aura pas lieu

« Nous sommes en guerre » : telle est la mise en récit choisie par Emmanuel Macron pour présenter l’actuelle pandémie de COVID-19. Une guerre nécessite cependant des belligérants. Or si les virus entretiennent bien avec les humains des relations intimes, susceptibles dans certaines circonstances de mettre leurs vies en péril, la définition de leurs intentions n’engage que ceux qui prétendent la donner. Comme nous le rappelle l’anthropologue des sciences Charlotte Brives nous vivons biologiquement et socialement

La guerre contre les virus n’aura pas lieu2020-05-07T13:48:59+02:00

Réinventer collectivement la modernité

Pour Harmut Rosa, si le ralentissement brutal provoqué par le Covid-19 n’a rien d’idéal, il est la preuve qu’une action politique qu’on disait impuissante face à la crise climatique, aux marchés financiers ou à l’augmentation permanente des inégalités sociales, peut être efficace. Le virus, en révélant une vulnérabilité totale, nous met aussi en garde contre notre insatiable désir de dominer le monde, d’augmenter l’horizon de disponibilité. Un désir que le philosophe et sociologue allemand

Réinventer collectivement la modernité2020-05-07T10:24:49+02:00

Le temps d’après

Avec l’énergie et l’audace qu’on lui connaît, Florence Aubenas prend le pouls de la situation à travers d’ « évidentes » enquêtes de terrain qui semblent revisiter la notion de common decency proposée par l’écrivain George Orwell. Après avoir passé les onze premiers jours de confinement à l’Ehpad des Quatre-Saisons de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, elle s’est rendue dans le département du Haut-Rhin, l’un des foyers nationaux de l’épidémie où la population tente d’entrevoir une sortie de

Le temps d’après2020-05-07T10:02:46+02:00

La leçon anthropologique des chauves-souris

Les chauves-souris sont depuis longtemps un vecteur du mal tout désigné dans nos imaginaires, souvent associées par le passé au démon et aujourd’hui au virus. Or, l’apparition des coronavirus souligne avant tout le déséquilibre entre les espèces et les écosystèmes, la promiscuité de plus en plus accrue entre les animaux d’élevages industriels, les réservoirs sauvages et les être humains. Pour Frédéric et Antoine Laugrand, la crise sanitaire témoigne aussi de notre incapacité à collaborer

La leçon anthropologique des chauves-souris2020-04-22T19:05:10+02:00

Prendre soin de ses morts

Le traitement matériel et symbolique des morts a fondé les civilisations en tous lieux et en tous temps, à grande échelle comme au niveau intime. L’impossibilité de participer aux funérailles d’un proche ou de rendre hommage aux morts s’est rappelée brutalement à nous ces dernières semaines. Les choses se passent-elles toujours ainsi en pareil cas ? Est-on toujours conduit à négliger ses morts en temps d’épidémie ? Grégory Delaplace nous propose un tour d’horizon historique. Photo

Prendre soin de ses morts2020-04-22T19:03:25+02:00
Aller en haut