Techniques chamaniques et autres métamorphoses

jeudi 21 mai 2020 à 13:30

Dialogue entre les anthropologues Nastassja Martin et Charles Stepanoff
animé par le philosophe Mathieu Potte-Bonneville

©Ph.Bretelle
© D.R.

Nastassja Martin et Charles Stépanoff sont spécialistes des populations et des cosmologies du Grand Nord. Après nous avoir plongé dans les régions subarctiques de l’Alaska avec Les Âmes sauvages et nous avoir montré la résistance des Gwich’in, dernier peuple de chasseurs-cueilleurs touché par l’Occident, face au réchauffement climatique et aux réalités énergétiques et économiques qui transforment leur territoire en un champ de bataille jonché de mines à ciel ouvert et d’exploitations pétrolières, Nastassja Martin nous entraine avec Croire aux fauves au Kamtchatka, à l’extrême Est de la Russie. Elle nous fait revivre ce jour d’été 2015 et elle a rencontré un ours, qui l’a laissé défigurée et a ouvert une voie à une renaissance. De son côté, Charles Stépanoff signe avec Voyager dans l’invisible une enquête passionnante sur le chamanisme sibérien, à travers laquelle il interroge le rapport à l’imaginaire des sociétés actuelles. Tous les deux débattront de la manière dont ces civilisations de l’invisible établissent des liens avec les êtres non humains et dont ces cosmologies animistes influencent leur pratique.

 

Nastassja Martin est anthropologue. Elle est l’auteure de Les Âmes sauvages (La Découverte, 2016) et Croire aux fauves (Verticales, 2019).

 

Charles Stépanoff est ethnologue, maître de conférences à l’École pratique des hautes études et membre du Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France. Il est l’auteur de Voyager dans l’invisible. Techniques chamaniques de l’imagination (La Découverte, 2019).

GRATUIT DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES - réservation conseillée