© Ricardo Campos

Danseur, chorégraphe et metteur en scène, Faustin Linyekula vit et travaille à Kisangani (République démocratique du Congo). Après une formation littéraire et théâtrale à Kisangani, il s’installe à Nairobi en 1993 et cofonde en 1997 la première compagnie de danse contemporaine au Kenya, la compagnie Gàara. De retour à Kinshasa en juin 2001, il met en place une structure pour la danse et le théâtre visuel, un lieu d’échange, de recherche et de création : les Studios Kabako. Avec sa compagnie, Linyekula est l’auteur de plus de quinze pièces de théâtre qui ont été présentées sur les plus grandes scènes et festivals. En 2011, il crée son premier solo, Le Cargo, pièce intime sur ses premiers souvenirs de danse dans un petit village au Congo. Faustin Linyekula a également imaginé des performances pour des musées : le MOMA à New York (2012), le MUCEM à Marseille (2016), le Metropolitan Museum (2017) ou le Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren (2018). Depuis 2007, le travail et la démarche de Linyekula sont basés dans la ville de Kisangani, où les Studios Kabako soutiennent la formation, la production et la diffusion de jeunes artistes congolais·e·s dans le domaine des arts de la scène, mais aussi de la vidéo et de la musique. En 2014, Linyekula et les Studios Kabako ont reçu le premier prix de la fondation américaine CurryStone pour le travail développé sur Kisangani,  et plus particulièrement dans la commune de Lubunga autour des questions d’accès à l’eau potable et de l’urbanisme. En 2016, dans le cadre de la biennale Artista Na Cidade, Linyekula est artiste associé de la ville de Lisbonne, dont il reçoit la médaille du mérite artistique. Dans sa dernière création, My body, my Archive (2023), le danseur revisite l’histoire blessée du Congo et fait l’exploration de son corps comme archive sensible des passés de son pays. Pour ce nouveau spectacle, il parcourt vingt ans de création, attentif à ce qui n’est pas là : les femmes, absentes des mémoires comme des récits de son clan. Il les convoque sous forme de statues de bois réalisées par Gbaga, sculpteur Lengola.

 

Participations à La Manufacture d'idées

  • 24 août 2023

    My body, my archive

  • 24 août 2023

    Réparer l’histoire