Le sauvage et le préhistorique – jeudi 25 mai

14h : Le sauvage et le préhistorique

nastassjamartink-rengnetml-pathoumathisDébat entre l’anthropologue Nastassja Martin et la préhistorienne Marylène Patou-Mathis

Nastassja Martin, spécialiste des populations arctiques, a vécu deux ans avec les Gwich’in, peuple de chasseurs-cueilleurs d’Alaska. Marylène Patou-Mathis démythifie la préhistoire à travers de vastes enquêtes croisant les données de l’archéologie et de l’anthropologie. Elles nous inviteront à partir sur les traces du « sauvage » et du préhistorique. Il ne s’agira pas de les comparer, de déceler des tropismes ou des comportements communs. Plutôt de mesurer les conséquences entrainées par la crise écologique et les conflits environnementaux en pays Gwich’in ou d’explorer les raisons qui entrainèrent la violence et la guerre il y a dix mille ans.

Nastassja Martin est anthropologue. Les âmes sauvages (La Découverte, 2016) est son premier livre.

Marylène Patou-Mathis est préhistorienne. Parmi ses publications : Préhistoire de la violence et de la guerre (Odile Jacob, 2013) et Histoires de mammouth (Fayard, 2015).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer