A la recherche d’Emily Dickinson et Marina Tsvetaieva

dimanche 2 juin 2019 à 14:30

Rencontre avec le dessinateur et écrivain Frédéric Pajak

© D.R.

Depuis 2012, Frédéric Pajak publie chaque année un volume de son Manifeste incertain. Une œuvre sans équivalent où se conjuguent biographie, autobiographie, essai, poésie, écriture et dessin. Le septième tome est consacré à deux poétesses majeures, Emily Dickinson et Marina Tsvetaieva, que tout semble opposer. La première, née en 1830 et morte en 1886, vit recluse chez elle dans le Massachusetts, tandis que le seconde, née à Moscou en 1892, étudie en Italie, Lausanne et Paris : contemporaine de la révolution d’Octobre, elle connaît le drame de la perte d’un enfant, la déportation de son mari, la famine et l’exil, avant de se suicider en 1941. Un point les relie pourtant : elles sont sûres de leur talent, convaincues de faire partie un jour de l’histoire de la poésie, d’en être le chaînon manquant. Nous reviendrons sur les vies héroïques de ces deux femmes qui refusèrent de se plier aux convenances et dont l’inspiration existentielle, à la fois féminine et universelle, a bousculé l’ordre littéraire et survécu à l’indifférence, l’hostilité, voire la censure.

 

Frédéric Pajak est dessinateur et écrivain. Il dirige la collection Les Cahiers dessinés.

Parmi ses publications aux éditions Noir sur Blanc : L’immense solitude. Avec Friedrich Nietzche et Cesare Pavese, orphelins sous le ciel de Turin (nlle édition, 2011) ; Manifeste incertain 1. Avec Walter Benjamin, rêveur abîmé dans le paysage (2012) ; Manifeste incertain 3. La mort de Walter Benjamin. Ezra Pound mis en cage (2014) ; Manifeste incertain 5. Vincent Van Gogh, une biographie (2017) ; Manifeste incertain 7. Emily Dickinson, Marina Tsvetaieva. L’immense poésie (2018).

 

GRATUIT DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES – réservation conseillée

Réservation terminée