Vinciane Despret

Vinciane Despret est philosophe et psychologue. Elle travaille au département de philosophie de l’université de Liège et enseigne également à l’université libre de Bruxelles. Spécialisée en éthologie et en anthropologie, ses recherches ont d’abord porté sur les relations des scientifiques avec les animaux et les formes de savoirs pouvant se constituer à partir de ces relations. Elle a été commissaire scientifique de l’exposition Bêtes et Hommes qui s’est tenue à la Grande Halle de la Villette à Paris en 2007-2008. Ses travaux l’ont également conduite à s’intéresser à l’ethnopsychologie des émotions. À la suite de ce dernier courant de recherches, elle s’attache à la place des morts dans nos sociétés et à la manière dont les personnes entretiennent, aujourd’hui et chez nous, des relations souvent inventives avec leurs défunts.

Bibliographie (sélection) : Bêtes et Hommes (Gallimard, 2007), Être bête (coécrit avec Jocelyne Porcher ; Actes Sud, 2007), Les faiseuses d’histoires. Que font les femmes à la pensée ? (coécrit avec Isabelle Stengers ; La Découverte, 2011), Que diraient les animaux si… on leur posait les bonnes questions ? (La Découverte, 2012), Au bonheur des morts (La Découverte, 2015).

 

 

« Entre 2007 et 2014, Vinciane Despret a exploré la manière dont des personnes, en France et en Belgique, continuent d’entretenir des liens avec des proches disparus, dans des formes étonnamment inventives : faire des choses que le mort ne peut plus assumer, continuer en quelque sorte ce qu’il avait entamé et que la mort a interrompu, lui demander parfois de l’aide, rêver de lui, avoir le sentiment de sa présence, rappeler son existence par des gestes, des rituels… Chemin faisant, elle s’est laissé instruire par les manières d’être qu’explorent les morts et les vivants ensemble, et par la façon dont les vivants qu’elle a croisés se rendent capables d’accueillir la présence des défunts. »

 

 

En savoir plus