Le 7ème festival lancé avec Grégory Delaplace

Soirée de lancement réussie le vendredi 20 avril à la Médiathèque de Mâcon pour le 7ème festival La Manufacture d’idées. Après la présentation du programme du festival et des principaux invités, Grégory Delaplace, anthropologue spécialiste du monde mongol, a passionné le public en parlant de son métier et des relations que les Mongols entretiennent au quotidien avec leurs défunts, en particulier les pasteurs nomades Dörvöd.

Quelques phrases de l’intervention de Grégory Delaplace :

Le cheval a la capacité de ressentir les esprits. Il aide les humains à choisir le lieu de sépulture des morts.

En Mongolie, les pâturages sont des biens communs, des Communs.

Le nomade mongol ne doit jamais donner l’impression de prendre possession de quelque chose ou d’un endroit.

Il faut décoller le nomadisme du mouvement. Les mongols se caractérisent par leur rapport au lieu. Il y a une inquiétude métaphysique du mongol par rapport au lieu au travers de la question ‘de qui – quel esprit – suis-je l’invité ?’ et c’est cette inquiétude qui caractérise le nomade.

Grégory Delaplace sera l’invité du festival, le jeudi 10 mai à 16h30, pour une rencontre avec la juriste Sarah Vanuxem.

 

Quelques images de la rencontre de vendredi 20 avril