Samir Boumediene

couverture du libre de Sameir BoumedieneHistorien des sciences, Samir Boumediene est chargé de recherches au CNRS et chercheur à l’ENS Lyon. Ses thèmes de recherches portent sur les relations entre l’Europe et l’Amérique coloniale à l’époque moderne, les savoirs et savoir-faire de la santé, l’anthropologie historique de la relation aux plantes et aux invisibles et l’épistémologie des marchandises. Il est l’auteur de La Colonisation du savoir : une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde » ( 1492 – 1750 ) paru aux Éditions des Mondes à faire en 2016.

« La colonisation du savoir est un ouvrage majeur. Parce qu’il prend au sérieux la construction historique des rapports de force autour des connaissances végétales, Samir Boumediene livre une œuvre d’importance qui permet de recomposer une histoire sociale et culturelle des sciences ne cédant rien aux facilités des hybridations trop hâtivement construites. Au contraire, il construit patiemment, avec une impressionnante érudition et une collecte archivistique complète, une approche sensible et politique de ce que signifie l’appropriation des savoirs. Le geste colonisateur est ici rendu à sa plus brutale réalité : il est le pouvoir mortifère de faire disparaître, non pas seulement les savoirs, mais la texture même de la vie. »

Jérôme Lamy, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 2017

 

Un lien vers un entretien avec Samir Boumediene dans La Fabrique de l’Histoire du 13 mars 2017 : Histoire des remèdes et des médicaments (1/4) : Une histoire des plantes médicinales

 

L’article des Cahiers d’histoire Samir Boumediene, La colonisation du savoir. Une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde » (1492-1750)