Dominique Marchais

Photo : BENOIT MICHOU – WWW.BMPHOTO.FR

Dominique Marchais débute comme critique de cinéma pour Les Inrockuptibles, après une licence de philosophie à la Sorbonne. Entre 1998 à 2003, il participe au montage des films de Pierre Léon, Pedro Costa et Jean-Claude Biette. En 2003, il écrit et réalise son premier court métrage, Lenz échappé. Il a depuis lors réalisé trois longs métrages documentaires qui affirment une cohérence et une ambition peu communes dans le champ cinématographique français : Le Temps des grâces ( 2010 ), La Ligne de partage des eaux ( 2014 ) et, enfin, Nul homme n’est une île ( 2018 ) qui a reçu le Grand Prix Janine-Bazin du festival Entrevues. Il y explore, grâce à de rigoureuses investigations, une forte exigence esthétique et une attention remarquable à la parole recueillie, des problématiques éminemment contemporaines : le paysage, l’aménagement du territoire, l’exploitation des ressources, l’action politique locale et l’engagement citoyen. Il était invité lors de la deuxième édition de La Manufacture d’idées, en 2013, afin de présenter Le Temps des grâces.