Enfance et Cinéma

En marge du festival, nous proposons cette année trois séances de cinéma en partenariat avec le Cinémarivaux.  Le cycle « Enfance et Cinéma », vise à faire découvrir aux enfants (mais aussi aux adultes !) des œuvres cinématographiques exigeantes et originales, des regards sensibles sur le monde. Un enjeu de taille quand on sait combien les plus jeunes peuvent être soumis aux esthétiques édulcorées. Le cycle « Enfance et Cinéma » est l’occasion pour eux de se familiariser au langage cinématographique, de cheminer à la découverte de leur propre regard.

Conjuguer enfance et cinéma, c’est aussi donner à voir l’enfance se jouer sur grand écran. Nous vous proposons cette année trois représentations de l’enfance : un film de jeunesse d’un des plus grands cinéastes de notre temps, un chef-d’œuvre trop méconnu et un hommage au cinéma, à nos premières émotions de spectateurs.

 

Affiche du film Green Green Grass of Home

GREEN GREEN GRASS OF HOME – HOU Hsio-hsien

Une institutrice de village déménage en cours d’année et se fait remplacer par son frère, Ta-nien, originaire de Taipei. Celui-ci fait la connaissance de ses nouveaux élèves, notamment le groupe des « trois mousquetaires » composé des espiègles Cheng-kuo, Chin-shui et Wen-chin. Séduit par une de ses collègues, le citadin Ta-nien prend progressivement goût à sa nouvelle vie à la campagne… Entre comédie romantique et chronique rurale, cette œuvre de jeunesse marque un tournant dans la carrière du grand cinéaste.

Taiwan | 1982 | 98mn – VENDREDI 30 mars à 19h

 

Affiche du film Mandy

MANDY – Alexander MACKENDRICK

Un plateau métallique tombe sur le sol, mais l’enfant dans le berceau reste impassible. Plus aucun doute pour ses parents : Mandy est sourde. Très vite le couple s’oppose sur l’éducation à lui donner. Sa mère finit par l’inscrire dans une institution spécialisée où un professeur la convainc que, grâce à ses méthodes, Mandy pourra peu à peu apprendre à parler. Jaloux du professeur, le père retire l’enfant de l’institution… Prix du jury au festival de Venise en 1953, ce film rare, inattendu, est à découvrir de toute urgence.

Britannique | 1952 | 93mn – VENDREDI 27 avril à 19h

 

Affiche du film L'Esprit de la ruche

L’ESPRIT DE LA RUCHE – Victor Erice

Un dimanche en 1940, alors que la guerre civile espagnole vient de s’achever, un cinéma itinérant fait escale dans un village de Castille et projette « Frankenstein ». Les enfants sont fascinés par le monstre, notamment la petite Ana, 8 ans, qui se pose mille et une questions sur ce personnage terrifiant. Sa grande sœur, Isabel, a beau lui expliquer que ce n’est qu’un « truc » de cinéma, Ana est persuadée que le monstre est réel et rêve de le rencontrer… Merveilleux et poétique, L’esprit de la ruche fait revivre à chaque spectateur sa première fois au cinéma, mais aussi sa propre enfance.

Espagnol | 1973 | 98mn – VENDREDI 25 mai à 19h