Édition 2018 de la Manufacture d’idées

La 7e Manufacture d’idées aura pour thème « Les usages du monde ». Il s’agira d’explorer des façons d’habiter le monde à travers une pluralité de sujets et de questionnements.

Cette notion, « Les usages du monde », soulève des problématiques écologiques, anthropologiques, scientifiques, sociales, et peut être rattachée aussi bien à la géographie, à l’histoire, à la langue, aux mœurs, qu’à l’économie, à l’urbanisme, à l’agriculture ou au numérique.

La journée du jeudi 10 mai sera par exemple consacrée au rôle majeur que jouent les sciences et les techniques dans les sociétés modernes, ainsi qu’au rapport au vivant et à la biodiversité.

Celle du vendredi 11 mai portera à la fois sur les questions de biens communs et d’aménagement du territoire, et sur les transformations urbaine, agricole et environnementale à l’oeuvre aujourd’hui.

Le samedi 12 mai, nous aborderons ce que le poète Edouard Glissant appelait « la relation mondiale », les nouvelles formes de circulation et de récits, en conviant l’histoire, la philosophie, mais aussi les arts.

 

Davantage de praticiens participeront à ce 7e rendez-vous. Le jardinier Gilles Clément, l’architecte-urbaniste Alberto Magnaghi et l’agriculteur et paysagiste Rémi Janin évoqueront leur travaux et leurs démarches. Certains des artistes présents prendront part également aux débats : le chorégraphe Selim Ben Safia pour un débat autour des « usages du corps » ; le musicien Christophe Chassol pour une rencontre sur le Field recording. Manière d’enrichir le dialogue, de chercher des points de passage entre les sciences humaines et la pratique, de maintenir la pensée en mouvement.