Projection de L’esprit de 45 de Ken Loach, suivie d’un débat avec Laurent Douzou

Samedi 31 mai : 10h30 – tarif plein : 7 € / tarif réduit : 5 €

Affichel'esprit de 45L’année 1945 a marqué un tournant dans l’histoire de la Grande-Bretagne. L’unité de son peuple pendant les combats de 1939-1945, et le souvenir douloureux de l’entre-deux-guerres ont conduit à l’émergence d’un nouvel idéal social. La fraternité est ainsi devenue le mot d’ordre de cette époque. Pour former la trame narrative éminemment sociopolitique de son film, le réalisateur Ken Loach a eu recours à des séquences vidéo provenant d’archives régionales et nationales britanniques, à des enregistrements sonores et à des témoignages contemporains. L’esprit de 45 entend mettre en lumière et rendre hommage à un moment clé de l’histoire du Royaume-Uni, marqué par un sentiment de solidarité sans précédent dont l’impact a été significatif pendant de nombreuses années, et qui risque pourtant d’être redécouvert aujourd’hui.

« La Seconde Guerre mondiale a été un combat collectif, probablement le plus important que la Grande-Bretagne ait jamais connu. D’autres nations ont certes accompli de plus grands sacrifices, comme le peuple russe, mais cette volonté de créer un monde meilleur était aussi affirmée dans notre pays que partout ailleurs. On pensait alors que plus jamais on ne laisserait la pauvreté, le chômage et la montée du fascisme gâcher nos vies. Nous avions gagné la guerre ensemble, ensemble nous pourrions gagner la paix. Si nous étions capables de financer des campagnes militaires, ne pourrions-nous pas également envisager de construire des logements, de créer un service public pour la santé et les transports, et de produire les biens nécessaires à la reconstruction du pays ? Ce courant de pensée s’articulait autour de la notion de propriété collective, selon laquelle l’industrie et les services doivent profiter à tous : une poignée de privilégiés ne devait pas pouvoir s’enrichir au détriment du peuple. Il s’agissait d’un principe noble, émanant du peuple, défendu par une majorité, et qui constituait l’esprit de 1945. Il est peut-être temps de lui donner un second souffle aujourd’hui. » Ken Loach