Branche Raphaëlle – 2014

Née en 1972, Raphaëlle Branche est historienne, spécialiste de l’étude des violences en situation coloniale. Elle enseigne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sa thèse, soutenue en 2000, portait sur la torture pendant la guerre d’Algérie. Il s’agit du premier travail scientifique approfondi sur la question. Parmi ses publications : La torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962 (Gallimard, 2001), L’embuscade de Palestro (Armand Colin, 2010), Viols en temps de guerre (Payot, 2011 ; direction), Prisonniers du FLN (Payot, 2014).

Samedi 31 mai 16h30