La Manufacture d’idées – du 24 au 28 mai 2017

 

Enregistrer

Enregistrer

  • En 2017, La Manufacture d'idées s'installe à Hurigny, au coeur d'un parc de 10 hectares

    En 2017, La Manufacture d'idées s'installe à Hurigny, au coeur d'un parc de 10 hectares

Pour plus d'informations sur le changement de lieu et les possibilités d'hébergement, rendez vous sur la page Infos Pratiques

L'ADHÉSION 2017 EST OUVERTE

Merci de votre soutien

TÉLÉCHARGEZ LE BULLETIN D'ADHÉSION

Le thème de l'édition 2017

La 6e Manufacture d’idées réunira une trentaine d’invités et portera sur le thème des « traces ». À travers une diversité d'objets et d'approches, il s’agira d’ouvrir une réflexion sur la question de la trace et d'interroger les enjeux épistémologiques, les incidences, que soulève cette question à travers différentes disciplines (l'histoire, la philosophie, l'anthropologie, l'histoire de l'art, la géographie...).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

couv-m-zancarini1Michelle Zancarini-Fournel vient de publier Les luttes et les rêves. Une histoire de populaire de la France de 1685 à nos jours.

Professeure émérite à l’université Lyon-I, spécialiste en histoire contemporaine, elle a consacré ses recherches à l’histoire des milieux populaires. Elle est notamment l’auteure de L’Histoire des femmes en France XIXe – XXe siècle et a co-dirigé avec l’historien Philippe Artières, 68, une histoire collective (1962-1981).

Écouter La Fabrique de l'histoire sur France Culture

 Retrouvez plus d'infos sur Les luttes et les rêves sur le site de La Découverte

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregiscouv-m-zancarini1trer

Enregistrer

Emanuele Coccia est philosophe. Il est l’auteur d’essais remarqués : La vie sensible, Le bien dans les choses, La vie des plantes.

Écouter l’émission L’heure bleue (France Inter) consacrée à La vie des plantes

Article du Monde des Livres consacré à La vie sensible

Historien de formation, Arno Gisinger développe depuis plusieurs années une pratique artistique singulière qui lie photographie et historiographie. Son travail met à l’épreuve la représentation visuelle du passé et interroge le statut des images photographiques. Il mène des recherches théoriques sur les questions liées à la représentation de l’histoire et la théorisation des pratiques contemporaines de la photographie.

Site de l’atelier d’Arno Gisinger

Un reportage d'Arte sur Arno Gisinger

 

Le festival accueille cette année le philosophe et historien d’art Georges Didi-Huberman, auteur d’une des œuvres majeures de notre temps sur les rapports entre histoire et mémoire, récit et images, dont les recherches actuelles portent sur les « soulèvements » et la représentation des peuples dans l’histoire.

Exposition "Soulèvements", dont il est le commissaire, au Musée du Jeu de Paume.

Que faire des images d'Auschwitz ? (Intervention sur France Culture)

Nous recevrons également la préhistorienne Marylène Patou-Mathis, qui s’attache dans ses derniers travaux à déconstruire le mythe d’une préhistoire sauvage et belliqueuse, et l’anthropologue Nastassja Martin, spécialiste des populations arctiques, ayant vécu deux ans avec les Gwich’in d’Alaska, dernier peuple de chasseurs-cueilleurs touché par l’Occident dans cette région du monde.

Intervention de Marylène Patou-Mathis sur la préhistoire de la violence et de la guerre.

Son article dans le Monde Diplomatique

L'article de La Croix consacré à Nastassja Martin

 

Enregistrer

Enregistrer